C.S.HABARCQ : site officiel du club de foot de HABARCQ - footeo

Comme un symbole

13 juin 2016 - 18:56

Il y a quelques mois, en début de saison 2015/2016, le CS HABARCQ et ses supporters vibraient  à l'unisson, à l'occasion du beau parcours en Coupe de France de son équipe fanion  qui mena les garçons de Titi Pégard à un historique 4 ème tour malheureusement conclu par une cruelle élimination.

Ce dimanche, les drapeaux et les cornes de brume ont été  à nouveau sortis pour accompagner les anciens du club , à l'occasion de la finale de Coupe du Ternois qu'ils disputaient,sur le terrain du CS PERNES en ARTOIS, face à l'US MONCHY BRETON  .

Les vétérans du CSH , qui occupent une place importante dans le club, tant du point de vue  encadrement ( 6 d'entre eux ont la responsabilité d'une équipe habarcquoise) que dans l'animation et la vie de notre association, avaient à coeur de bien faire devant leurs enfants, leurs familles et leurs amis, venus les soutenir.

Envie de trop bien faire ? Sans doute. Nos papys se sont mis une petite pression [ d'habitude ils prennent des grandes ;)  ], qui, conjuguée au très bon match réalisé par leurs adversaires du jour, les ont fait déjouer. Déchet technique improbable, pertes de balles importantes, nos Vieilles Godasses ont souffert, beaucoup souffert hier midi, dans une rencontre qu'ils n'ont pas pu, pas su maîtriser.

Décalés, ils  le sont par nature, ils l'avouent bien volontiers, et  il n'y a qu'à voir ou entendre ce qui se passe dans le vestiaire de nos anciens pour en avoir confirmation, mais sur ce coup-là, nos vétérans , en ont eux-mêmes été surpris.

Réunis tôt le matin, les anciens ont vécu un dimanche  en "  vrai mode décalage " :

- décalage horaire d'abord avec un horaire de match  exceptionnel pour eux, habitués à jouer le samedi après-midi, décalage horaire amplifié avec une rencontre programmée à 11 h 00 ,  qui démarra plutôt sur les coups de 11 h 45.

- Décalage  émotionnel ensuite avec la blessure du Grand, qui peu de temps après son entrée en jeu dut quitter ses partenaires à bord du fourgon des pompiers venus  lui apporter aide et assistance.

- Décalage tactique enfin, puisque déjà contraint à opérer  2 premiers changements prématurés avec les blessures de Lolo et Bibi, respectivement touchés au pied et à la cuisse, coach David dut s'employer après la blessure du divin chauve,  à une nouvelle ré-organisation, provoquant de nouveaux décalages  de ses partenaires dans le plan de jeu initialement mis en place.

Alors quand tout ne tourne pas comme prévu , souhaité ou imaginé, il faut s'accrocher et aller chercher dans l'armoire  quelques bonnes  valeurs de la Maison Verte : solidarité, pugnacité, générosité  et garder le brin de lucidité nécessaire pour faire la différence. C'est la recette qu'ont appliquée captain' Tof, encore exemplaire hier midi, et ses co-équipiers , embarqués dans une séance de pénaltys qui prenait bien les tournures de loterie.

Emotions, rebondissements, joie passant et naviguant d'un camp à l'autre; ce sont finalement nos Vieilles Godasses qui se montrèrent les plus décisifs dans cette séance de tirs aux buts, tous animés par l'envie de ramener médaille et coupe à leur pote David. Si la joie fut d'abord contenue et pas si explosive que nous aurions pu la projeter, nos anciens ont longuement savouré ce premier trophée décroché ensemble.

Faire perdurer leur amour  du ballon rond, continuer à prendre du plaisir,  poursuivre l'écriture de leur amitié et de leurs souvenirs communs débutés il y a plus de 20 ans voire 30 ans pour certains d'entre eux, et remporter ensemble un trophée, voilà les objectifs que visaient nos anciens à l'occasion de la création de leur équipe vétérans, il y a maintenant 6 ans. 

Alors cette coupe, tombée dans l'escarcelle de nos papys, est un  vrai symbole :

- celui d'un aboutissement,

- celui de l'épilogue  d'un beau roman dont on attend avec impatience  les prochains tomes,

- celui d'une bien belle amitié,

- celui de la diversité qui compose la grande famille habarcquoise,

- celui d'une grande aventure

- et celui de l'avenir Nul doute que les nombreux gamins présents dimanche midi se sont promis de ramener  un jour ou l'autre, dans la vitrine de la Maison Verte,  un trophée comme celui remporté par leurs aînés.

 

Le CS HABARCQ n' a pas fini d'écrire son histoire, parole de vieille grolle !

 

 

Commentaires

IL FALLAIT BIEN LES SORTIR UN JOUR !!!

 

 

Attention ça décoiffe ...

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que ... réalité

Quelques clichés inédits.. ou presque sortis tout droit des albums photos cachés !

 

Cliquez ici  =================>      Attention collectors !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU