C.S.HABARCQ : site officiel du club de foot de HABARCQ - footeo

Adrien PETIT, vainqueur !

24 janvier 2016 - 18:01

Bien joué le Bison !

Adrien Petit, tout sourire après avoir remporté la Tropicale Amissa Bongo   Le Nordiste Adrien Petit, vainqueur à trois reprises cette semaine au Gabon, a remporté la première épreuve par étapes de sa carrière : la Tropicale Amissa Bongo. Le dernier bouquet, quant à lui, est revenu à Yauheni Hutarovich.       Adrien Petit a remporté la Tropicale Amissa Bongo. (L'Equipe)

Adrien Petit a remporté la Tropicale Amissa Bongo. (L'Equipe)

Adrien Petit pouvait souffler sur la ligne d’arrivée à Libreville où il venait d’assurer son maillot jaune pour six secondes face à Andrea Palini qui avait joué les bonifications durant toute l’étape mais sans pouvoir inverser la tendance. La victoire au sprint ce dimanche du Biélorusse Yauheni Hutarovich de Fortuneo-Concept Vital servait du même coup ses intérêts car elle privait son rival italien des dix secondes de bonifications.

«C’est ma première victoire sur une course par étapes», faisait-il remarquer après la cérémonie protocolaire comme s’il avait lui-même du mal à y croire. Il est vrai que ces derniers temps, Adrien Petit avait appris à vivre dans l’ombre de ses ambitions de jeunesse, presque par fatalisme. Il était bien loin de ce «jeune loup» arrivé en trombes chez les pros avec son compère Arnaud Démare dans la foulée de leur doublé sur le podium des Championnats du monde espoirs 2011.   Avant-dernière étape : Petit joue gagnant   La venue de Nacer Bouhanni chez Cofidis l’an passé semblait avoir cassé sa fougue, indispensable à tout sprinteur qui se respecte. Son transfert chez Jean-René Bernaudeau cet hiver est vécu par le coureur comme un nouveau départ. «Il fallait changer d’air pour retrouver l’envie et la motivation», admettait-il le week-end dernier au Gabon pour le début de la Tropicale Amissa Bongo en compagnie de Thomas Voeckler et de sa nouvelle bande de potes.       «Le niveau des coureurs africains qui ne cesse d'augmenter nous pousse à nous surpasser»   C’est là justement qu’il avait remporté sa première victoire pro en 2013 et c’est là aussi qu’il avait rencontré et sympathisé à l’époque avec Jean-René Bernaudeau. Au-delà de la course, cette semaine gabonaise permet souvent une promiscuité qu’on ne retrouve pas ailleurs. L’ambiance africaine, les routes qui traversent les paysages majestueux de la forêt équatoriale plongent les coureurs dans un autre monde.

C’est peut-être ce qui a aussi inspiré Adrien Petit depuis le début de la semaine durant laquelle il a remporté trois étapes dont le contre-la-montre samedi qui lui avait offert une grosse option sur la victoire finale de dimanche.  

Ne pas trop s'enthousiasmer

«Ici, on sent moins le stress des courses qu'en Europe, reconnaît-il, mais le niveau des coureurs africains qui progressent énormément d’une année sur l’autre nous pousse à nous surpasser.» Ce qui ne l’empêche pas de rester réaliste et de ne pas s’enthousiasmer plus qu’il ne faut. «Ce qui est pris n’est plus à prendre. Je sais que dès mon retour en Europe, je me mettrai au service de Bryan (Coquard) sur les sprints. Je n’en gagnerai donc plus beaucoup d’autres cette saison.»

Loin des ambitions parfois démesurées qu’il annonçait à ses débuts pros, Adrien Petit fait preuve désormais de pragmatisme à l’image de ses collègues africains avec qui il partage son expérience tous les matins avant le départ. Dans le peloton de la Tropicale, il s’est déjà fait beaucoup de copains. «Ce sont des gars attachants qui ne se battent pas avec les mêmes moyens que les nôtres. Quand je vois ce qu’ils sont capables de réaliser malgré tout, je suis admiratif.»

Commentaires

IL FALLAIT BIEN LES SORTIR UN JOUR !!!

 

 

Attention ça décoiffe ...

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que ... réalité

Quelques clichés inédits.. ou presque sortis tout droit des albums photos cachés !

 

Cliquez ici  =================>      Attention collectors !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU